Le hacker responsable des dénis de service des serveurs de Sony, EA et Steam plaide coupable

Un hacker de 23 ans, originaire de l’Utah, a plaidé coupable cette semaine pour avoir lancer une série d’attaques de déni de service (DoS) contre de multiples services en ligne, sites web et entreprises de jeux en ligne entre 2013 et 2014.

Selon les déclarations du Département de la Justice (DoJ) à la presse, Austin Thompson, alias « DerpTroll », a mis KO les serveurs de plusieurs plateformes majeures du monde du gaming, comme le service Origin d’Electronic Arts, le réseau Playstation de Sony et le Valve Software de Steam, entre décembre 2013 et Janvier 2014, en les noyant avec le trafic internet.

Ensuite, Thompson a utilisé le compte Twitter @DerpTrolling pour revendiquer ses attaques, postant de nombreuses captures d’écran et autres photos des serveurs indisponibles après le lancement des attaques de DDoS.

Les attaques ont paralysées les serveurs de jeux et les ordinateurs liés des entreprises victimes pour au moins plusieurs heures à chaque fois, entraînant des dommages d’au moins $95000 aux entreprises du gaming à travers le monde.

« Les attaques de déni de services coûtent des millions de dollars chaque année aux entreprises », a déclaré Adam Braverman, procureur des Etats-Unis, pendant son plaidoyer. « Nous devons trouver et poursuivre ceux qui entravent le travail de ces entreprises, souvent pour rien de plus que la satisfaction de leur propre ego. »

Jeudi, Thompson a plaidé coupable à la courte fédérale de San Diego et a été poursuivi pour des faits de dommages sur des ordinateurs protégés, pour une peine maximum encourue de 10 ans de prison, une amende de $25000, ainsi que 3 ans de liberté surveillée.

Actif depuis 2011, le groupe de piratage DerpTrolling est soupçonné d’être dirigé par Thompson, qui écrit le malware utilisé pour lancer les attaques de DDoS contre les services en ligne.

Cependant, le groupe de hackers a fait les gros titres à la fin de l’année 2013 et au début de l’année 2014 après avoir fait planté les serveurs détenus par Sony, Riot Games, Microsoft, Nintendo, Valve et Electronic Arts.

La sentence de Thompson sera prononcée le 1 mars 2019 par le juge Jeffrey Miller.

En 2014, le chaos n’a pas été engendré que par DerpTrolling. Le tristement célèbre groupe de hackers Lizard Squad a aussi défrayé la chronique en 2014 en lançant des attaques DDoS contre le Xbox Live de Microsoft et le Network Playstation de Sony, les rendant hors service pendant les vacances de Noël.

L’année dernière, plusieurs adolescents dans le monde entier ont été poursuivis pour avoir participé aux attaques DDoS de Lizard Squad.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *